dnid et « regime hyperprotéiné »